Hole in One
News ➝ History  ·  2024-01-15 09:04:23

Un trou en un de folie

Pluie de bières pour Chase Koepka après son hole-in-one lors de l'événement de golf LIV à Adélaïde, Australie.

golf.page-intro.author Nina Treml

Est-ce dû à une constellation d'étoiles particulièrement favorable - Jupiter en conjonction avec le nœud nord, ou quoi que ce soit qui se passe dans le ciel en ce moment ? Les dieux du golf sont-ils impliqués ? S'agit-il d'une coïncidence ? Ou est-ce contagieux ? Selon l'assurance américaine "Hole in One Insurance", les amateurs ont une chance sur 12 500 de réussir un as. Chez les professionnels, c'est nettement mieux, mais cela reste tout de même assez maigre, avec une chance sur 2500. Et pourtant, depuis quelques mois, il semble qu'il ne se passe guère de week-end de tournoi sans que l'on nous annonce un nouveau hole-in-one spectaculaire.

Ceux qui ont suivi l'actualité des tournois ces derniers temps ont été étonnés: bien que les as soient rares, même chez les professionnels, ils ont été nombreux ces derniers mois.

En avril, à Adélaïde, en Australie, Chase Koepka a fêté son premier ace lors d'un événement de golf du LIV. Sur le Watering Hole, le frère cadet de Brooks Koepka a fait mouche avec son coup de départ. La foule était en délire et a lancé des gobelets de bière sur le jeune homme de 29 ans.

En mai, lors du PGA Championship à Rochester, New York, c'est Michael Block qui a enflammé l'ambiance. Michael qui ? Le golfeur californien de 46 ans était largement inconnu avant de réaliser trois tours sensationnels de 70 lors du deuxième tournoi majeur de la saison et d'entamer la finale depuis le top 10 aux côtés de la star du golf Rory McIlroy. Et puis, au trou 15, il a réussi ce coup de rêve absolu!

Hole in One
Hole in One
Hole in One
Hole in One
Hole in One

McIlroy a dû recevoir un peu de la poussière d'étoiles de Block, car un mois plus tard à Cromwell, le quadruple champion majeur et vainqueur de 23 tournois PGA a enfin réussi ce qui lui avait échappé jusqu'à présent : un hole-in-one sur le PGA Tour.Le Nord-Irlandais avait joué plus de 2150 trous par 3 au cours de sa carrière avant d'accomplir cet exploit.

Les dieux du golf se sont montrés encore plus généreux lors du BMW International Open à Munich : la balle a été envoyée trois fois dans le trou directement depuis le départ. La première fois, c'était le Japonais Takumi Kanaya au trou 9, suivi le deuxième jour par le Néerlandais Joost Luiten au trou 8.Le troisième jour, c'est l'Écossais Connor Syme qui s'est illustré au trou 2, en réalisant l'ace le plus long de l'événement jusqu'à présent, avec 208 mètres.Dommage que Syme, tout comme Kanaya et Luiten, n'ait pas pu repartir avec la BMW i5 offerte pour un hole-in-one.La raison en est que le prix spécial habituel des tournois professionnels n'aurait été attribué que pour un ace au trou 17 lors de cette manifestation.

J'ai entendu dire que tu payais les factures aujourd'hui, a dit Brooks Koepka à Michael Block.

Il faut également mentionner le hole-in-one que la légende Gary Player a annoncé en juin - le 36e de sa carrière de 75 ans. L'Australien de 87 ans a calculé sur Twitter qu'il réussissait ce coup rare presque systématiquement une année sur deux.

D'une manière ou d'une autre, les professionnels ont dû trinquer plusieurs fois ensemble ces derniers temps. Brooks Koepka, vainqueur du championnat PGA, a rappelé que la tradition voulait que l'on paie la tournée au clubhouse après un ace : "J'ai entendu dire que tu payais les factures aujourd'hui", a-t-il dit à Michael Block.