Scottie
News ➝ PGA Tour  ·  2024-01-25 04:53:17

Scottie Scheffler – Joueur de l’année

Le fait que Scottie Scheffler ait remporté le titre de «Player of the Year» devant Jon Rahm n'est pas aussi controversé que d’aucune semblent penser.

L’impression n'est pas très bonne, et étant donné les controverses que suscite aujourd’hui le golf professionnel, on vous pardonnera de penser que si Scottie Scheffler a remporté le titre de joueur de l'année sur le PGA Tour face à Jon Rahm, c'est parce que les choses ont été arrangées dans les coulisses. Avant de suggérer que ce résultat était une affaire d'initiés, il convient cependant de noter que le vote parmi les membres du Tour a commencé bien avant que Rahm ne passe à LIV Golf. Il est vrai qu'après la Ryder Cup, des rumeurs ont circulé selon lesquelles l'Espagnol allait rejoindre le circuit lancé par l'Arabie saoudite. On ne peut donc pas exclure l'influence de ces suppositions, étant donné les animosités qu’a provoqué la création du  LIV Tour. La vérité derrière le récente nomination est cependant beaucoup plus simple et beaucoup moins controversée.

Les joueurs ont d’autres critères que les fans

Scottie Scheffler, vainqueur de cette distinction pour la deuxième année consécutive, est loin d'être le premier joueur dont la nomination a été controversée, et pourtant, le choix semblait évident cette année. Rahm a gagné quatre tournois, dont l’USMasters. Bien que ses performances aient faibli dans la seconde moitié de la saison, il a tout de même obtenu 10 classements dans le top 10 – dont une deuxième place à The Open Championship – en seulement 20 départs sur le circuit. Jon Rahm a également marqué trois points en quatre matchs pour les Européens lors de la Ryder Cup à Rome, et bien que ce prix soit censé se baser uniquement sur les tournois du PGA Tour (et donc hors Ryder Cup), la performance de Rahm à Marco Simone ne lui a sans doute pas nui. Dans la foulée, l’Espagnol est devenu le numéro 1 mondial et il a réalisé les ambitions suprêmes que son talent promettait depuis longtemps.

Mais il y a aussi Scottie Scheffler qui a réalisé une saison impressionnante, remportant le WM Phoenix Open et le Players Championship. Et il a été remarquablement constant, avec un remarquable bilan de 17 classements dans le top 10 sur 23 tournois. Cependant, sa saison a été en grande partie marquée par des problèmes au putting, qui ont fait jaser au printemps et en été. Y compris à la Ryder Cup, où Scheffler a fait 0-2-2 en quatre matchs. Le compte est simple, soit quatre victoires (de Rahm) contre deux (de Scheffler), et ce avant même d'ajouter que l'homme aux quatre victoires a gagné en plus un Majeur, contrairement à celui qui a remporté deux victoires. Que Jon Rahm soit nommé joueur de l'année ne ressemblait donc moins à une éventualité qu’à une inévitabilité.

Spieler des Jahres

Jon et Scottie

Il y a également l'argument selon lequel Scheffler n'était même pas le deuxième meilleur joueur de l'année 2023, puisque la Golf Writers Association of America a annoncé que Rahm avait remporté leur prix «Male Player of the Year» ... avec Viktor Hovland, triple vainqueur, dont le titre de la FedEx Cup, gagnant la médaille d'argent. Alors, que voient donc les joueurs dans la saison de Scheffler qui semble échapper aux fans et aux médias?

D'une part, il y a l'idée que, statistiquement parlant, Scottie Scheffler était effectivement meilleur. Scheffler était en tête sur lecircuit en «Strokes Gained/Overall» (2,34) et en «SG/Tee-to-Green» (2,62), soit le deuxième meilleur score de l'ère «Strokes Gained» du PGA Tour, dépassé seulement par Tiger Woods en 2006 (2,98). Or, chaque fois qu’un nom est associé à celui de Tiger Woods, il s’agit assurément de quelque chose de remarquable! Scheffler a également obtenu la meilleure performance de scoring ajustée de tous les temps, à l'exception une fois encore de Tiger, avec une moyenne de 68,63 (et Woods a en outre réalisé les six meilleures moyennes de saison). A titre de comparaison, Rahm était cinquième sur le Tour en «Strokes Gained/Overall», sixième en «SG/Tee-to-Green»et troisième en moyenne de scoring.

Sabermetrics et Analytics

Pour être juste envers Jon Rahm, ajoutons qu’il a fait un peu mieux dans la catégorie «True Strokes Gained» de DataGolf 2023, arrivant en deuxième position avec un score de 2,33. En revanche, Scheffler a pris la première place avec 2,88 coups gagnés, et l'écart entre Scheffler et Rahm est le même qu'entre Rahm et Tyrell Hatton, qui a terminé neuvième selon le bilan de DataGolf. «Strokes Gained» n'est pas une statistique parfaite, mais à une époque où les Sabermetrics et autres Analytics sont plus largement sollicités par les fans, «Strokes Gained» fait le meilleur travail mathématique pour comparer les performances des meilleurs joueurs du circuit.

Scottie Scheffler surpasse aussi nettement Jon Rahm en termes de régularité. Les classements du Texan dans le top 10 ont été énumérés ci-dessus, mais ce qui est peut-être encore plus impressionnant, c'est le fait que Scheffler ait toujours réussi à se classer dans le top 12 jusqu'à la fin juillet. Il a terminé 14 fois dans le top 5, dont une deuxième place au PGA Championship et une troisième à l'U.S. Open, en plus de ses deux victoires. Et Rahm? Après Augusta, le jeu de l'Espagnol a été «mi-figue mi-raisin» – du moins selon ses standards ridiculement élevés –, avec trois places dans le top 10 lors de ses dix derniers tournois et un échec pendant les play-offs de la FedEx Cup, lorsqu’il a terminé dans la moitié inférieure des trois tournois d'après-saison. Décrire l’excellent premier semestre de Rahm en 2023 comme un coup de chance est injuste; de nombreux golfeurs montent les tours en cours de saison, mais seule une poignée a gagné, dans l'histoire du circuit, à cette échelle avec un triomphe au Masters à la clé. Mais il faut ne pas sous-estimer non plus la performance de Scottie Scheffler qui a été dans le coup dans chaque compétition.